VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Rémi Fraisse - 28 octobre 2014 - Aux victimes des violences policières (...)

Rémi Fraisse - 28 octobre 2014 - Aux victimes des violences policières (dessin de Red !)

samedi 24 juin 2017, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 28 octobre 2014).

(Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Autres dessins de Red ! :

https://www.facebook.com/red.dessinateur.illustrateur

Rémi Fraisse - 27 octobre 2014 - La police française lui a tiré dans le dos, et est en train de maquiller son corps ! (vidéos 6’19 et 5’45 et 2’45) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8107

France - 27 octobre 2014 - Rémi Fraisse a été tué à Sivens au Testet par une grenade ou un flash-ball (vidéo 7’’) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8106

France - 27 octobre 2014 - Le pouvoir a assassiné Remi Fraisse à Sivens sur la ZAD du Testet (vidéo 2’03) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8105

Communiqué de presse suite à la mort de Rémy - par la coordination du 25 octobre :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8108

Sans honneur, Bernard Cazeneuve n’envisage pas de démissionner :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8114

Sans honneur, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur français, sous le feu des critiques des écologistes et de l’extrême gauche après l’assassinat par ses gendarmes, d’un coup de grenade offensive tirée dans son dos, du jeune manifestant Rémi Fraisse, à Sivens dans le Tarn, dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, a déclaré mercredi 29 octobre 2014 à Europe 1 qu’il n’avait "aucunement l’intention" de démissionner.

Assassinat de Rémi Fraisse - 28 octobre 2014 - Le pouvoir obligé de reconnaître sa culpabilité confie l’affaire aux tribunaux militaires :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8112

Question de do : Pourquoi un tribunal militaire ? Je croyais que depuis Sarkozy les gendarmes n’étaient plus des militaires ?! C’est quoi ce cirque ? Ça cache QUOI ? On sait que les tribunaux militaires sont très expéditifs, contrairement aux vrais tribunaux, les tribunaux civils. Et puis, chez les militaires, il existe une saloperie qui s’appelle le secret militaire ; aussi, je demande : On veut nous cacher quoi ?! Que le corps de Rémi Fraisse a été maquillé ?!?!!!!!

France - 30 octobre 2014 - Information judiciaire sur la mort de Rémi Fraisse :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8119

Non seulement l’assassin qui a tiré dans le dos de Rémi Fraisse est laissé en liberté ; mais, maintenu en fonction, libre à lui de continuer à tuer.

France - Depuis le 1er janvier 2009, La gendarmerie, qui a assassiné Rémi Fraisse, est sous la tutelle du ministère de l’Intérieur ; alors, pourquoi un tribunal militaire ?

http://mai68.org/spip/spip.php?article8120

Notes de do du 30 octobre 2014 : Non seulement l’assassin qui a tiré dans le dos de Rémi Fraisse est laissé en liberté ; mais, maintenu en fonction, libre à lui de continuer à tuer ! Par ailleurs, et ce d’autant plus que depuis 2009 la gendarmerie est rattachée au ministère de l’intérieur, et que de toute façon Rémi Fraisse est un civil, il est parfaitement inadmissible que l’affaire soit confiée aux tribunaux militaires, connus pour être expéditifs et pour leur fameux "secret militaire" ! Ils veulent cacher quoi ? Que, dans un premier temps, ils ont maquillé le corps de Rémi Fraisse pour essayer de faire disparaître les preuves de la culpabilité des gendarmes !

VIVE LA VIOLENCE RÉVOLUTIONNAIRE :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1597

APOLOGIE DU BLACK BLOC DE NANTES :

http://mai68.org/spip/spip.php?article6807

En hommage au Black Bloc de Nantes du 22 février 2014, écoutez… :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1823

(mai 68 - Rue Gay Lussac - Chanson du CMDO par Alice Becker-Ho - vidéo 3’23)

2 Messages de forum

  • Un grand merci à Red ! pour son excellent dessin !

  • Rémi Fraisse - 28 octobre 2014 - Aux victimes des violences policières (dessin de Red !) 25 août 2015 20:13, par jean Riboulet, poète et artiste peintre

    voilà une chanson à mettre en musique (jean.riboulet@hotmail.com) Rémi, entends nos pleurs Il est mort dans la nuit Sous les étoiles Que le ciel noir dévoile Là où son cœur vain luit Comme une fleur Qui laisse place aux pleurs Il est mort sous le ciel Sans voir que les pandores Aux grenades mortelles Vers lui jetaient la mort Il aimait la forêt Que des fous ont meurtrie Et son cœur déchiré Retenait tous ses cris

    Il est mort dans la nuit Sous les étoiles Que le ciel noir dévoile Là où son cœur vain luit Comme une fleur Qui laisse place aux pleurs Il est mort pour dire Non A la boue d’un barrage Fruit de la déraison Au futur qu’on saccage Il aimait les corolles Des fleurs de la prairie Aux parfums qui affolent Les poètes bannis

    Il est mort dans la nuit Sous les étoiles Que le ciel noir dévoile Là où son cœur vain luit Comme une fleur Qui laisse place aux pleurs Il est mort sans un mot Il est mort sans un cri Coup mortel dans le dos Soudain le ciel est gris Il est mort pour des fleurs Que des fous ont rasées Rémi, entends nos pleurs Sur le sol déboisé

    Jean Riboulet, le 31 octobre 2014

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0