VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Il y a 11 ans nous avons dit : À BAS L’EUROPE ! mais ils nous l’ont imposée (...)

Il y a 11 ans nous avons dit : À BAS L’EUROPE ! mais ils nous l’ont imposée quand même !

vendredi 17 juin 2016, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 10 novembre 2009).

Untitled Document

7 avril 2007, c'est le temps des promesses électorales pour les présidentielles 2007

À BAS L'EUROPE !

    Ils veulent construire l'Europe pour détruire la France, c'est-à-dire les acquis sociaux obtenus par les luttes sociales en France ; et il en va bien sûr de même pour les autres pays européens.

http://mai68.org/ag/1130.htm
http://cronstadt.org/ag/1130.htm
http://kalachnikov.org/ag/1130.htm

        Bonjour à toutes et à tous,

    C'est le temps des promesses électorales. Si les deux principaux candidats nous ont autant parlé de notre identité nationale, c'est pour mieux nous cacher qu'ils veulent la détruire ; car, s'ils tiennent tant à construire l'Europe, c'est afin de détruire la France, c'est-à-dire les acquis sociaux obtenus par les luttes sociales en France.

    Ils veulent bien entendu détruire aussi les éventuels acquis sociaux obtenus dans les autres pays européens. Avec l'Europe, tout ce que les exploité-e-s avaient conquis par les luttes sociales devra être conquis à nouveau. Si l'europe se fait, il nous faudra repartir de zéro ; ce sera à nouveau le XIXème siècle. C'est pourquoi "ILS" la veulent à tout prix, leur Europe de merde ! C'est des salauds, et il est grand temps pour nous de construire à nouveau une époque digne de la carmagnole !

    Mais, examinons de plus prêt le cas de notre pays, la France.

    Qu'est-ce que notre identité nationale à nous Français ? C'est tout simple, notre fête nationale, c'est le 14 juillet 1789 : notre identité nationale c'est la révolution !

    Alors, rappelez-vous cet épisode essentiel de notre histoire, rappelez-vous en particulier de la femme du roi Louis XVI, vous savez, Marie-Antoinette, la Reine de France qui était autrichienne ; celle qui nous avait dit, à l'époque, que si nous n'avions pas de pain, nous n'avions qu'à manger de la brioche ; ça y est vous voyez de qui je veux parler, n'est-ce pas ? Hé bien, cette bonne femme avait appelé sa famille royale autrichienne au secours, et elle avait appelé par son intermédiaire tous les royaumes d'Europe à fonder, avec les nobles français émigrés, une armée pour vaincre la révolution française et rétablir la royauté. À Paris, l'on déclara la patrie en danger. Cette armée contre-révolutionnaire dirigée par le duc de Brünswick fut vaincue par la révolution française à Valmy le 20 septembre 1792. Cette opération militaire internationale contre la révolution française fut appelée la "croisade des souverains".

    L'Europe, c'est le retour de la croisade des souverains ! La bourgeoisie veut noyer la France révolutionnaire dans l'Europe réactionnaire : il y a des rois ou des reines tout autour de nous ; à part notre pays, seul le Portugal a la séparation de l’église et de l’État ; les acquis sociaux dans les pays alentours sont bien plus faibles que chez nous ; en Allemagne, les droits des femmes (contraception, avortement, etc.) sont lamentables à côté de chez nous ; en Pologne, l'avortement est carrément interdit ; etc. Chaque jour qui passe, l'Europe détruit un peu plus nos services publics et viole un peu plus nos droits.

    Pourtant, et cela fait bien plaisir aux capitalistes, en France, tous les grands partis sont pour l'Europe, et même le Parti "socialiste" est pour l'Europe ; et même dans l'extrême gauche, presqu'aucun parti n'est contre l'Europe : ils disent presque tous qu'ils sont pour une "autre Europe", mais ils ne disent jamais, sauf peut-être Shivardi, qu'ils sont contre l'Europe. Comment expliquer cette inique pensée unique ? Comment expliquer cette quasi-universelle trahison ?

    C'est parce qu'avec l'Europe se crée un nouveau parlement avec de nouveaux députés, et donc chaque parti aura un certain nombre d'élus à ce nouveau parlement européen ! et, ça, ça fait de quoi placer beaucoup de personnes avec un bon salaire. Et, comme les députés européens sont élus à la proportionnelle, même les petits partis auront des députés européens élus, et, ça, ça fait du fric ! mais, ça, ils peuvent pas le dire ! Et, ça, justement, il faut bien que quelqu'un le dise ! De toute façon, leurs députés européens ne servent à rien, puisque le parlement européen est seulement consultatif : la commission européenne et la Banque Centrale Européenne ont tous les pouvoirs ! L'Europe, c'est la dictature absolue !

    Le 29 mai 2005 eut lieu un réferendum sur la Constitution de l'Europe. Afin de nous forcer la main, les partisans du Oui nous avaient dit que voter NON, ce n'était pas seulement voter contre la constitution Giscard, mais que c'était dire définitivement NON à l'Europe, et justement nous avons voté NON !

    Et, comme nous avons mal voté, les principaux candidats à l'élection présidentielle, ceux-là même qui nous avaient promis qu'il n'y avait pas de "plan B", veulent nous refaire voter ! ce qui est un parfait scandale !

    C'est justement pour mettre un rideau de fumée devant leur projet de construire l'Europe malgré nous, c'est-à-dire contre nous, et ainsi de détruire la France et tous nos acquis sociaux, que les principaux candidats nous ont autant parlé de notre identité nationale !

    Il ne faut pas construire une autre Europe, il faut détruire l’Union Européenne ! ou du moins s’en retirer, et aussi revenir au Franc !

 

         7 avril 2007

        Merci pour votre attention,
        Meilleures salutations,
        do
        http://mai68.org

Post-scriptum : Actuellement, pour trouver du boulot, nous devons souvent accepter d'aller à l'autre bout de la France, loin de notre famille et de nos ami-e-s ; avec l'Europe, il faudra accepter d'aller beaucoup plus loin encore : il faudra accepter d'aller jusqu'à l'autre bout de l'Europe !

Pour travailler, il faudra se déplacer par exemple en Pologne où, il y a peu, de hauts responsables politiques écrivaient au nom de l'Europe un livre d'un antisémitisme purulent, livre décoré des symboles de l'Europe ! Pologne où l'avortement est illégal : qu'adviendra-t-il d'une femme obligée d'aller travailler en Pologne et qui tombera enceinte dans ce pays alors qu'elle ne voulait pas d'enfant ?

ou bien en Autriche, pays de naissance de Hitler, pays pourtant jamais dénazifié sous le faux prétexte qu'il avait été une victime du nazisme, pays où fut pourtant élu président l'ancien officier SS Kurt Waldheim (et plus les Juifs dénonçaient Kurt Waldheim comme étant un ancien SS, et plus les sondages montaient en sa faveur), en Autriche, vous pourriez vous établir par exemple à Vienne (capitale de ce beau pays) où, d'après un ancien numéro de la revue "Actuel", il y a 20 ans seulement, l'on pouvait se rendre dans un certain bistrot, toujours bondé grâce à son attraction touristique très particulière, pour admirer une lampe dont le splendide abat-jour était fait en peau de juif tatoué ;

ou, même, devrons-nous accepter d'aller travailler dans ce pays plus lointain encore, la Lituanie où, nous disait-on il y a quelques mois à la télé, l'on élève à nouveau aujourd'hui des statues à Hitler ?

    Je ne veux pas du tout d'Europe ! :

    http://mai68.org/ag/825.htm

18 Messages de forum

  • Notre identité est internationale 12 novembre 2009 12:00, par fargo

    Les prolétaires n’ont pas de patrie !

  • Notre identité nationale, c’est la révolution ! 12 novembre 2009 18:55, par Michel

    Si la bande à Sarkonazi nous parle autant de notre identité nationale, c’est pour mieux nous cacher qu’ils veulent la détruire car, s’ils tiennent tant à construire l’Europe, c’est afin de détruire la France, c’est-à-dire les acquis sociaux obtenus par les luttes sociales en France. Notre fête nationale, c’est le 14 juillet, en souvenir de 1789 !

    Malheureusement, j’ai l’impression que c’est déjà foutu, le code du travail a été complètement refondu, les réformes de la Sécurité sociale, la constitution française remaniée, et les privatisations programmées depuis Bruxelles. Quelle armes il nous reste pour se défendre ?

    L’objection fiscale ? la grève générale ?

    OUI !

    Justement, ça me met en boule de voir qu’en période de grève des transports les gens veulent aller à leur boulot coûte que coûte. Ce serait l’occasion de manifester leur solidarité avec les grévistes et d’emmerder leur patron en prétextant qu’ils n’ont pas pu se rendre à leur travail ce jour-là !

    Si les gens n’ont pas compris que la division du travail en multiples corporations et en multiples conventions, avec des grades plus ou moins élevés, c’est pour atténuer toute révolte, diviser c’est régner !

    Amicalement,
    Michel

    • Notre identité nationale, c’est la révolution ! 12 novembre 2009 18:59, par Michel

      Salut Michel,

      Oui, il ne nous reste que la grève générale : un nouveau mai 68 !

      Quand il y a grève des transports, les clients, ou plutôt les usagers des services publics de transport, devraient faire grève eux aussi. Par solidarité, au moins. Mais rassure-toi, les journalistes interviewent tout un tas de gens aux gares, et ne passent au journal télévisé que ceux qui disent du mal de la grève afin de nous faire croire que personne ne se sent solidaire. Le pouvoir espère qu’ainsi tout le monde hurlera avec ceux qu’on nous présente à la télé comme étant les loups.

      Amicalement,
      do
      http://mai68.org

    • Notre identité nationale, c’est la révolution ! 17 novembre 2009 19:21, par nonau

      Identité nationale = revolution
      Tout à fait d’accord
      Un sursaut juste avant d’expirer c’est la nation française (ne pas douter !)
      D’ailleurs, voici notre chanson avant qu’elle soit en partie expurgée de quelques couplets tellement vrais !!

       

      La Marseillaise - paroles en français :

      Allons enfants de la Patrie
      Le jour de gloire est arrivé !
      Contre nous de la tyrannie
      L’étendard sanglant est levé
      Entendez-vous dans nos campagnes
      Mugir ces féroces soldats ?
      Ils viennent jusque dans vos bras.
      Égorger vos fils, vos compagnes !

      Aux armes citoyens
      Formez vos bataillons
      Marchons, marchons
      Qu’un sang impur
      Abreuve nos sillons

      Que veut cette horde d’esclaves
      De traîtres, de rois conjurés ?
      Pour qui ces ignobles entraves
      Ces fers dès longtemps préparés ?
      Français, pour nous, ah ! quel outrage
      Quels transports il doit exciter ?
      C’est nous qu’on ose méditer
      De rendre à l’antique esclavage !

      Quoi ces cohortes étrangères !
      Feraient la loi dans nos foyers !
      Quoi ! ces phalanges mercenaires
      Terrasseraient nos fils guerriers !
      Grand Dieu ! par des mains enchaînées
      Nos fronts sous le joug se ploieraient
      De vils despotes deviendraient
      Les maîtres des destinées.

      Tremblez, tyrans et vous perfides
      L’opprobre de tous les partis
      Tremblez ! vos projets parricides
      Vont enfin recevoir leurs prix !
      Tout est soldat pour vous combattre
      S’ils tombent, nos jeunes héros
      La France en produit de nouveaux,
      Contre vous tout prêts à se battre.

      Français, en guerriers magnanimes
      Portez ou retenez vos coups !
      Épargnez ces tristes victimes
      À regret s’armant contre nous
      Mais ces despotes sanguinaires
      Mais ces complices de Bouillé
      Tous ces tigres qui, sans pitié
      Déchirent le sein de leur mère !

      Nous entrerons dans la carrière
      Quand nos aînés n’y seront plus
      Nous y trouverons leur poussière
      Et la trace de leurs vertus
      Bien moins jaloux de leur survivre
      Que de partager leur cercueil
      Nous aurons le sublime orgueil
      De les venger ou de les suivre !

      Amour sacré de la Patrie
      Conduis, soutiens nos bras vengeurs
      Liberté, Liberté chérie
      Combats avec tes défenseurs !
      Sous nos drapeaux, que la victoire
      Accoure à tes mâles accents
      Que tes ennemis expirants
      Voient ton triomphe et notre gloire

  • Identité nationale ? Avec ma gueule de métèque…

    Regardez et écoutez cette vidéo de Moustaki en train de chanter Le métèque :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article568

  • c’est la galère 13 novembre 2009 03:22, par fargo

    Salut bande de bougnouls !!

    Non, j’ai pas mieux en jpg mais je peu essayer un format zarbi (très lourd c’est du GIMP .xcf de 1,2 Mo) essai

  • La voici donc maintenant en jpg :

    http://mai68.org/spip/IMG/jpg/mai2.jpg

  • Autonomie Offensive 13 novembre 2009 13:24, par fargo

    ça nous rajeuni pas ce tract date de la fin 1979 du coté du CIA (Comité d’Intervention Autonome de Tolbiac) Bien le format jpg c’est lisible

  • Les maracas du vieux monde 13 novembre 2009 13:34, par bof bof

    C’est le ticket chic !!

  • Salut Do,

    être pour ou contre l´Europe est une connerie que les médias adorent nous servir. C´est un débat de cons ! Car il y a deux classes : les financiers d´un côté et les peuples de l´autre. Donc si tu veux vraiment prendre part aux débats il faut absolument ajouter de qui tu parles. Non pour une une Europe des financiers et oui pour une Europe des peuples ça cela veut dire qqchose !

    Même si actuellement seule une Europe des financiers régit sur une Europe des peuples par l´intermédiaire d´une commission non élue et d´une farce de parlement aux ordres des chefs de partis eux mêmes aux ordres des financiers.

    Cela ne veut pas dire qu´une Europe des peuples libre et indépendante des financiers ne soit pas une bonne chose.

    • Salut,

      En gros tu es en train de nous resservir le slogan classique entendu des millions de fois à la télévision :

      « POUR UNE AUTRE EUROPE ! »

      Ce slogan est là pour faire accepter l’idée de l’Europe sous prétexte qu’elle pourrait être autre. Mais elle ne sera jamais autre !

      L’Europe ne sera jamais que celle fabriquée artificiellement par des dirigeants qui, pas contents du tout de leurs peuples, veulent en changer !

      L’Europe des peuples, ça n’a aucun sens.

      En plus, comme le disait Karl Marx, « quand j’entends parler de peuple, je me demande ce qu’il se trame contre le prolétariat ! »

      Sinon, la classe bourgeoise n’est pas composée exclusivement de propriétaires de banques ! Mais aussi de bien d’autres capitalistes ! Rockefeller n’est pas essentiellement banquier, mais marchand de pétrole (Standard Oil, rebaptisée ensuite Esso, puis ExxonMobil), par exemple. Ce n’est pas seulement le capital financier qu’il faut détruire, mais le système capitaliste tout entier. En ce moment, les capitalistes de la finance servent de bouc-émissaire pour l’ensemble des autres capitalistes. Ils sont coupables, bien sûr, mais pas plus que les autres exploiteurs ! Et par conséquent, n’attaquer que les financiers, c’est tout de même conserver le capitalisme !

      Bien à toi,
      do
      http://mai68.org

      Post-scriptum :

      Pas question que les polonais hyper-cathos et hyper-réacs décident de la vie en France ! Même s’ils son prolétaires !

      Pas question que les lituaniens, Estoniens et Lettons, qui élèvent des statues à Hitler, décident de ma vie ! Même s’ils sont prolétaires !

      Alors, l’Europe, des peuples ou des exploiteurs, j’en veux pas.

      Ton "Europe des peuples", supposons qu’elle ait un sens, fais-lui faire un référendum pour ou contre l’avortement, tu verras le résultat :

      NON À l’AVORTEMENT !

      C’est couru d’avance !

      Ils veulent noyer la France révolutionnaire dans l’Europe réactionnaire !

      Je ne veux pas d’Europe du tout !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0