VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Vont-ils aller jusqu’à assassiner Fillon pour s’en débarrasser et mettre Alain (...)

Vont-ils aller jusqu’à assassiner Fillon pour s’en débarrasser et mettre Alain Juppé ?

vendredi 3 mars 2017, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 3 mars 2017).

2 Messages de forum

  • Présidentielles - 2 mars 2017 - Y a-t-il un complot contre Fillon ? Et si oui, par qui ?

    Il n’est certainement pas impossible qu’il y ait une "conspiration" contre Fillon. Certes ce qu’on lui reproche est grave, mais c’est vieux ; et, jusque là, tout le monde s’en foutait tant que Fillon faisait pas chier. Mais il s’est mis en tête de devenir président de la république, alors que la classe dominante française nous présentait depuis des années à la télé Alain Juppé comme le futur président. En écoutant la télé, "ils" étaient sûrs d’eux : Juppé serait le futur président !

    C’était sans compter sur le réveil du Vatican et des curés français, qui se sont subitement rendus compte que Fillon était catholique et qu’il était contre l’avortement. C’était le candidat idéal du Vatican. Les curés ont donc incité leurs ouailles à aller voter Fillon à la primaire de droite. C’est pourquoi il y a eu deux millions de voix qui se sont exprimées en plus de ce qui avait été prévu. Deux millions de catholiques pratiquants qui ont suivi la consigne de leurs curés et qui se sont déplacés à la primaire pour voter Fillon. Et, surprise totale pour les journalistes et autres portes-paroles de la classe dominante : C’est pas Juppé qui a été désigné pour représenter la droite aux présidentielles, mais Fillon !

    À gauche, on a bien rigolé, c’était le candidat idéal pour que le PS ait la possibilité de retourner à la présidence de la république. Donc, s’il y a complot contre Fillon, c’est certainement pas le gouvernement PS qui est derrière, mais le grand capital français qui veut son Juppé. "Ils" connaissaient ces vieilles histoires d’emplois fictifs que l’on pouvait reprocher à Fillon, et ils les ont ressorties dans l’espoir que Fillon se retire et que Juppé soit, comme prévu, le candidat de la droite :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article12143

    • Audacieuse hypothèse !

      Seulement, il n’y a pas de trace d’une "croisade" lancée par l’église catholique pour soutenir électoralement Fillon. D’autant que 2 millions d’adultes, c’est sans doute plus que ce qui fréquente les églises aujourd’hui. Sans compter que parmi ces derniers, beaucoup -peut-être la moitié ?- est d’une culture "de gauche" et n’irait en aucun cas soutenir cette pâle copie LR de Le Pen.

      J’imagine plutôt des retours de "déçus de la droite" qui se déclaraient l’intention de voter au FN qui sont revenus soudain pour soutenir un candidat Fillon qui, somme toute était très proche des idées des haineux, la "légitimité républicaine" en bonus.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0