VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > L’arnaque, stade suprême de la société spectaculaire marchande

L’arnaque, stade suprême de la société spectaculaire marchande

mercredi 24 mai 2017, par do

LA SOCIÉTÉ DE L’ARNAQUE

Bonjour à toutes et à tous,

Il y a eu le capitalisme (Le capital - Karl Marx en 1867 pour le tome 1, 1885 et 1894 pour les tomes 2 et 3), puis l’impérialisme (stade suprême du capitalisme - Lénine en 1916), puis la société du spectacle (Guy Debord en 1967) et enfin aujourd’hui, et ce depuis un bon moment déjà, nous en sommes à l’arnaque, stade suprême de la société spectaculaire marchande.

Selon Karl Marx, une marchandise possède une valeur d’usage et une valeur d’échange. La valeur d’échange, c’est son prix. Marx explique que la valeur d’échange d’une marchandise est équivalente au temps de travail social moyen nécessaire à sa production, qu’on pourrait aussi appeler "coût social moyen".

Selon Lénine, la libre concurrence engendre la concentration de la production, laquelle, arrivée à un certain degré de développement, conduit au monopole. Maintenant [en 1916], le monopole est devenu un fait. Et c’est l’impérialisme.

Selon Guy Debord en 1967, le spectacle est le capital à un tel degré d’accumulation qu’il devient image. Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s’annonce comme une immense accumulation de spectacles. Tout ce qui était directement vécu s’est éloigné dans une représentation.

Arrivée à son stade suprême, la société du spectacle est devenue société de l’arnaque. Ceci n’est pas une analyse puissante, mais un simple constat.

Par exemple, aux alentours de l’an 2000, en France, une photocopie noir-et-blanc au format A4 valait 20 centimes de Francs, et même à un moment 10 centimes. Mais oublions le coût à 10 centimes qui n’a pas duré bien longtemps (un an ou deux), même s’il suffirait à montrer que 20 centimes la photocopie était déjà une arnaque, puisqu’au moins deux fois un prix praticable et donc rentable.

Aujourd’hui, en l’an 2017, le coût de la photocopie est toujours de 20 centimes, mais pas 20 centimes de Francs, il est de 20 centimes d’Euros !

Or, un Euro vaut 6,55957 Francs. Ce qui fait que le prix de la photocopie vaut aujourd’hui, et depuis quelques années déjà, au moins entre 6 et 7 fois plus cher qu’auparavant.

Pour quelle raison une telle augmentation du prix de la photocopie ? le coût social moyen de production de la photocopie a-t-il pu augmenter à ce point ? Certes non, c’est impossible ! au contraire, avec les progrès scientifiques et techniques, ce coût a forcément diminué. Donc nous sommes arnaqués sur le prix de la photocopie.

Et la photocopie n’est pas un exemple unique, c’est pour tout comme ça. C’est pourquoi je dis que la théorie de la valeur conçue par Karl Marx n’a plus cours et que nous ne sommes par conséquent plus dans la société du capital, mais dans la société de l’arnaque.

Et l’arnaque n’est pas située seulement au niveau des prix des marchandises, elle est partout. Elle est la brique élémentaire à partir de laquelle est construite la société actuelle.

Quand je dis que l’arnaque est partout, cela veut dire aussi que la "crise" elle-même est une arnaque, un spectacle mis en scène par le pouvoir, un gros mensonge destiné à justifier la surexploitation du prolétariat par la bourgeoisie.

L’arnaque n’est pas seulement un autre nom du spectacle. Dans la société spectaculaire marchande décrite par Guy Debord, la loi marxiste de la valeur d’échange a encore cours, alors qu’elle n’a plus cours dans la société de l’arnaque.

Et l’arnaqueur est bon quand l’arnaqué lui dit merci.

Bien à vous,
do
12 janvier 2017
http://mai68.org

Note : L’arnaque n’est pas située seulement au niveau des prix des marchandises, elle est partout :

Quand on sait qu’une tomate poussée hors-sol a le droit de s’appeler "tomate bio" sous prétexte qu’elle n’a paraît-il pas eu à subir divers produits chimiques classés dans une liste bien précisée par la loi, et qu’on se souvient du goût des tomates d’il y a cinquante ans ; alors, on sait qu’il y a bien plus de différence entre une vraie tomate et une tomate bio, qu’entre une tomate bio et une tomate pas bio. La tomate d’aujourd’hui, même quand elle est bio, est donc une arnaque. Et pas seulement par son prix ; mais aussi en elle-même, puisqu’elle n’est qu’un ersatz de tomate. D’ailleurs, parce qu’elle fait semblant d’être une vraie tomate, la tomate bio est en fait encore plus arnaqueuse que la tomate pas bio.

D’une façon plus générale, quand on sait que l’usure est intégrée depuis longtemps à la marchandise, on sait que ce n’est pas seulement par son prix que la marchandise est une arnaque ; on sait que l’arnaque est la matière première la plus essentielle dans le processus de fabrication de la marchandise.

Et le fait que la publicité ait tout envahi, le fait qu’elle soit conçue en même temps que la marchandise, voire avant, le fait qu’elle fasse donc partie intégrante de la matière première avec laquelle la marchandise est fabriquée, quand elle n’en est pas carrément la matière première principale, ce fait vient confirmer d’une façon absolue que l’arnaque est l’essence de notre société.

Ainsi, l’arnaque étant la brique élémentaire constitutive de la société actuelle, c’est notre société elle-même qui est une arnaque.

Capitalisme - 18 janvier 2017 - Les profits des plus riches s’envolent (vidéo 1’51)

http://mai68.org/spip/spip.php?article11988

Huit personnes détiennent autant
que la moitié de la population mondiale

Hausse tendancielle du taux de profit des capitalistes

Enregistré lors du 20 heures de France 2 du 16 janvier 2017

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

La baisse tendancielle du taux de profit n’est plus à l’ordre du jour

La démonstration de Karl Marx montrant que le capitalisme est en crise systémique perpétuelle à cause de la loi de la valeur qui pousse les profits à la baisse, parce que les bénéfices se font exclusivement sur le travail fait par les ouvriers et employés, et pas sur le travail fait automatiquement par les machines, cette démonstration est pourtant implacable.

Alors, comment expliquer que depuis quelques années le taux de profit soit à la hausse, plutôt qu’à la baisse comme si bien démontré par Marx ?

C’est tout simple, nous ne sommes plus dans la société du capital telle qu’excellemment analysée par Karl Marx à son époque, mais dans la société de l’arnaque.

Cliquer ici pour l’article et les commentaires

L’arnaque du passage à l’Euro

En France, lors du passage à l’Euro, la théorie marxiste de la valeur n’a joué aucun rôle dans la fixation des nouveaux prix. Seul l’oubli de l’ancienne monnaie, favorisant l’arnaque, et les arrondis ont joué un rôle. 2 Euros est un arrondi. Alors que 10 Francs la place de parking aurait dû devenir 1,5 Euros, "on" a mis 2 Euros direct ; "parce que" ça arrondi mieux, et qu’une seule pièce suffit. Avec 1,5 euros, il aurait fallu deux pièces, une de 1 Euro et une de 50 centimes d’Euros. Et t’inquiète pas, ils ne se sont pas trompés d’arrondi : ils n’ont pas remplacé les pièces de 10 Francs par des pièces de 1 Euro (= 6 Francs 55 957), mais par des pièces de 2 Euros. Pas fous, les ordures qui nous dirigent !)

Article complet : http://mai68.org/spip/spip.php?article11985

Usure intégrée - obsolescence programmée - Sac biodégradable - Prêt à jeter (vidéo Arte 1h15) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2262

La crise, c’est l’orgasme du capitalisme - Le mensonge de la crise et l’esclavage par la dette :

http://mai68.org/spip/spip.php?article444

Le Capital - Karl Marx (les trois tomes en PDF) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article11968

L’impérialisme, stade suprême du capitalisme - 1916 - Lénine (PDF) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article11969

LA SOCIÉTÉ DU SPECTACLE - 1967 - GUY DEBORD (PDF) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article597

Théorie du concept (par do)

Ci-dessus, le court exposé sur la société de l’arnaque est un simple constat, il n’est pas une analyse profonde. Si vous voulez une analyse profonde venant de moi, j’en ai écrite une il y a une vingtaine d’années, basée sur une idée que j’avais eu pendant l’été 1975, la voici :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1701

5 Messages de forum

  • La société de l’arnaque 11 janvier 20:17

    OUI, la première arnaque c’est la DEMOCRATIE dite REPRESENTATIVE… En FRANCE le pouvoir réel est détenu par 577 députés et 350 sénateurs qui sont censés défendre les intérêts des 65 000 000 d’habitants… Tu parles !!! Parmi ces 927 potentats, zéro ouvrier et zéro employé et zéro chômeur et zéro jeune et zéro retraité au minimum vieillesse et …etc…

    NB : en plus, si un ouvrier était élu, il deviendrait immédiatement un petit bourgeois bien payé et un directeur (assistants parlementaires)… Il serait obligé de s’habiller comme un cadre et de se calmer derrière sa cravate.

  • Bravo, Do pour l’analyse et pour les textes ! les gens auront de la doc et certainement envie de lire !

    Mohamed

  • Est-ce le stade suprême ou le stade …terminal ???

    AROCS

  • NON ! Le stade final sera l’ ETAT ECOLOGISTE (autoritaire-néo puritain-antispéciste-…etc…). Cette nouvelle forme de FASCISME sera pire que certaines vieille formes (FRANCO, SALAZAR…) et les dirigeants seront UBUESQUES (Mourad 4 de Constantinople sera leur modèle implicite)…

    Les cargos continueront à polluer comme 55 millions de bagnoles, mais les calèches, seront remplacées par des milliers de pousse-pousse tirés par des chômeurs longue durée en stage de réinsertion… Les statues des membres de la commission antispéciste de NUIT DEBOUT seront érigées sur toutes les places publiques et on sera obligés de s’agenouiller brièvement lorsqu’on passera devant…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0